Le chiffre a de quoi troubler. Selon un rapport réalisé par « Forbes » pour KPMG, 30% des dirigeants de grandes entreprises ne se sentent pas suffisamment compris et accompagnés par leur directeur financier. […] Les dirigeants attendent de leurs grands argentiers qu’ils se muent en des visionnaires, capables de leur éclairer le paysage de plus en plus complexe du business. 56% d’entre eux estiment d’ailleurs que le rôle de ces derniers va gagner en importance dans les trois prochaines années.

S’ouvrir aux autres fonctions

Au-delà de la maîtrise de la réglementation que 61% des patrons interrogés perçoivent comme un avantage concurrentiel, ils souhaitent que leurs directeurs financiers les aident à identifier des zones de croissance et des gisements de productivité (35%). […] Pour 85% des dirigeants interrogés, l’analyse des données financières au service de la croissance et de la stratégie est en effet la plus forte valeur ajoutée de la stratégie que peut leur apporter le directeur financier. Pour que cette attente ne reste pas un voeu pieu, les patrons appellent leurs DAF à s’emparer des nouvelles technologies.

A méditer…

Extrait des Echos du 06/06/2016